Procédés de compostage

Compost ? what else ?

Notre compost est produit à partir des déchets alimentaires triés à la source que nous collectons chez nos partenaires : restauration commerciale et collective , boulangeries, primeurs, entreprises de transformation alimentaire…

A ces déchets alimentaires riches en azote, nous ajoutons du broyat (copeaux fins et défibrés) de branchages riche en carbone.

L’ensemble est mélangé, brassé régulièrement afin d’aérer les matières et pour favoriser une montée en température (hygiènisation) qui permet d’éliminer les bactéries pathogènes.

9 mois de maturation sont nécessaires avant d’obtenir un compost mûr.

Vente de compost

Nos tarifs

Des contenants suivant vos besoins

Sachets, seaux, vrac sont disponibles suivant les quantités de compost que vous désirez.

Différents composts pour des usages variés

Notre compost est disponible sous différentes granulométries
– fin à utiliser en mélange avec du terreau/terre
– moyen à utiliser en surface
– paillage à utiliser en surface

Utilisation du compost

Le compost peut être utilisé pour toutes les cultures, légumes, fleurs, gazon, arbres, arbustes.
Il est nécessaire de le mélanger avec de la terre ou du terreau en semis et rempotage.

Usage en cultures maraîchères limité aux légumes racines(carotte, betterave, pomme de terre, navet, radis…)

Questions et réponses

Quels sont les effets bénéfiques du compost ?

Le compost apporte de nombreux effets bénéfiques sur le sol et les végétaux.

Comme amendement organique : il augmente le taux de matière organique dans le sol et améliore la capacité de rétention en eau et la porosité du sol tout en en contrôlant l’érosion.

Comme support de culture : il contribue à la croissance des plantes et les aide à développer un bon système racinaire.

Le compost représente une véritable alternative naturelle et écologique aux engrais et intrants souvent chimiques qui nourrissent les plantes sur le court terme, et qui en s’accumulant dégradent les sols sur le long terme.

Quels sont les déchets alimentaires utilisés pour la production du compost ?

Notre compost est produit à partir de déchets alimentaires que nous collectons localement auprès des professionnels sur Valence Romans Agglo. Nous collectons tout type de déchets alimentaires chez ces producteurs : déchets de préparation des repas (épluchures fruits et légumes principalement), restes de repas.

Ces déchets alimentaires sont mélangés avec des déchets secs et carbonés (broyat de branchage). Lors de la phase thermophile (fermentation active, pendant laquelle le mélange est aéré), la décomposition de la matière organique par l’action des microorganismes engendre une montée en température (>70°) des matières en transformation. Cet effet d’élévation de la température permet l’élimination des éléments pathogènes et des graines adventices pour éviter les risques sanitaires et de salissement. (processus d’hygiénisation).

Je souhaite acheter du compost, comment procéder ?

Contactez nous par téléphone au 07 83 99 86 49 (Emmanuel) ou par mail : contact@rovalterre.org en nous précisant les quantités souhaitées.

Nous assurons un service de livraison pour les commandes supérieures à 100l.

Combien faut il de kilos de déchets alimentaire pour produire 1 tonne de compost ?

Environ 3 tonnes de déchets alimentaires sont nécessaires pour produire 1 tonne de compost.

Comment utiliser le compost ?

100 % naturel, le compost est un amendement idéal pour le jardinage. Le compost est adapté à toutes les plantations, aussi bien en jardinière qu’en pleine terre. Il peut également être utilisé pour cultiver les plantes d’intérieur.
Il est préférable de préparer un terreau en mélange avec de la terre et le compost. ll faut absolument éviter de semer ou de planter directement dans le compost.

Au potager
– À l’automne ou en fin d’hiver, en surface, avec un léger griffage pour l’incorporer à la terre.
– Au printemps, entre les rangs de légumes, avant de pailler par-dessus.
– Le compost peut être utilisé également en paillage de deux centimètres d’épaisseur à étendre entre les rangs des légumes dont on consomme les fruits (tomates, concombres, poivrons…).

Pour les arbres fruitiers
À l’installation, mélangez directement 20 % de compost dans le trou de plantation (une part de compost pour quatre parts de terreau).

Pour les massifs floraux
– A l’installation : incorporez au cours du bêchage 5 à 8 kg/m2 de compost sur les quinze premiers centimètres. Vous pouvez aussi mettre votre compost dans les trous de plantations, en le mélangeant avec la terre.
– Pour l’entretien : À l’automne, étendre une couche de deux centimètres environ de compost bien mûr au pied des plants.

En jardinière ou en pot
Incorporez le compost en mélange : un tiers de compost, un tiers de terre et un tiers de sable.

Quelles précautions prendre lors de l'utilisation de compost.

Quelques règles d’hygiène au jardin :
Comme toute activité au jardin, quelques précautions sont à observer :
Se laver les mains après toute manipulation du compost

D’une manière générale, pour écarter tout risque de contamination microbiologique, les légumes consommés crus (concombre, tomate, carotte…), les salades, les herbes aromatiques, les fraises ainsi que les légumes consommés cuits doivent être bien lavés avant d’être consommés.